Business in Korea

Icon

Internet, Mobile, IT and industry in Korea

Le haut-débit en Corée

Bien qu’elle bénéficie déjà d’infrastructures de télécommunications de pointe, la Corée poursuit sa politique volontariste en faveur de l’internet haut-débit fixe et mobile. Ainsi, équipementiers, opérateurs et gouvernement unissent leurs efforts et leurs investissements pour maintenir l’avance de la Corée et continuer à nourrir la croissance de son industrie des télécoms.

Fin 2009, on recensait 16,3 M d’abonnés à l’internet haut-débit fixe en Corée, un chiffre en croissance moyenne de 6% par an depuis 2003. Le pays compte désormais 37 M d’usagers de l’internet fixe, soit 77% de la population. Il s’agit du 10ème taux de pénétration mondial mais surtout du 1er parmi les pays de plus de 20 M d’habitants.

Concernant les types d’accès, la fibre jusqu’au bâtiment (FTTB LAN) et le câble dominent avec respectivement 34% et 32% des abonnés. Les technologies DSL sont en recul (20%), alors que la fibre optique jusqu’au foyer (FTTH) connaît une croissance rapide avec 15% de part de marché en 2009 contre 11% en 2008.

Répartition des abonnés à l’internet haut-débit fixe par type de connexion et par opérateur, KCC, 2009

La dernière étude State of the Internet d’Akamai, rapporte un débit observé supérieur à 5 Mbps pour 74 % des connexions coréennes (60% au Japon), et un débit observé supérieur à 25 Mbps dans 16% des cas (2% au Japon). Ce sont de loin les débits moyens les plus rapides au monde.

Côté mobile, les abonnés aux offres 3G WCDMA, qui peuvent accéder à l’internet mobile en haut-débit, sont plus de 21 M (opérateurs, juin 2009), soit 45% de la clientèle. Lancée en 2006, l’offre Wibro, version coréenne du Wimax, permettant d’accéder à l’internet en très haut-débit en situation de mobilité (20 à 40 Mbps en liaison descendante), comptait 250 000 clients fin 2009.

La Korea Communications Commission, régulateur coréen des télécommunications, a initié le projet BCN (Broadband Convergence Network), pour le déploiement et la convergence des réseaux très haut débit fixes et mobiles. Son objectif pour 2013 est de permettre à 14,5 M d’usagers de bénéficier d’une connexion fixe entre 50 et 100 Mbps en 2013, et à 46 M d’usagers de profiter d’une connexion mobile entre 1 ou 2 Mbps. Ce plan prévoit également le lancement commercial en 2012 de l’ultra haut-débit, de l’ordre d’1 Gbps en fixe et de 10 Mbps en mobile.

Grâce à ces infrastructures toujours plus performantes, les usages les plus consommateurs de bande passante vont continuer à se développer. Ce sont d’ores et déjà près de 30% des internautes coréens qui partagent des fichiers en ligne, 40% qui regardent la télévision en ligne, et 46% qui regardent des films en ligne selon l’enquête annuelle Survey on the Internet usage conduite par l’agence nationale pour le développement d’internet (NIDA).

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@dgtpe.fr)

Advertisements

Filed under: Mobile, Web, , , , , , , , , , , , ,

La présence coréenne et les tendances du CES 2010

La dernière édition du salon Consumer Electronics Show (CES) 2010 de l’électronique grand public qui s’est tenue du 7 au 10 janvier dernier à Las Vegas aux Etats-Unis fut une nouvelle fois l’occasion pour les grands fabricants de présenter leurs dernières nouveautés et innovations. Même si une cinquantaine d’entreprises coréennes étaient présentes sur le salon, ce sont essentiellement les grands rivaux Samsung Electronics et LG Electronics qui ont fait parler d’eux.

Parmi les grandes tendances de ce salon on note la montée en puissance des téléviseurs à rétro éclairage LED, Samsung annonce vouloir en vendre 10 M d’exemplaires en 2010. La 3D est également à l’honneur : téléviseur, lecteur Blu-ray, lunettes. Samsung comme LG ont annoncé un objectif de 2 M d’unités chacun sur cette gamme de téléviseurs. Enfin les téléviseurs deviennent « intelligents ». Chez LG on remarque les téléviseurs équipés du logiciel Skype permettant de passer des appels vocaux et vidéo par internet. Samsung met l’accent sur sa plateforme d’applications Samsung Apps depuis laquelle les utilisateurs peuvent télécharger des applications et contenus divers depuis leur télévision via internet.

En informatique, on retient surtout les tablettes et livres électroniques. Après les netbooks et les smartbooks, ce sont les tablettes et livres électroniques qui tiennent le devant de la scène cette année. Samsung annonce 2 modèles de livre électronique (6 et 10 pouces) disposant d’un accès par wifi à la bibliothèque en ligne de Google, d’un clavier coulissant et surtout de la reconnaissance de l’écriture manuscrite. Samsung profite également du salon pour présenter un netbook à l’écran OLED transparent de 14 pouces des plus futuristiques.

Côté téléphonie mobile, les écrans AMOLED, la télévision mobile digitale, le système d’exploitation Android et les technologies de 4e génération LTE et Wimax concentrent l’attention.

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@dgtpe.fr)

Filed under: Mobile, Web, , , , , , , , , , , , , , , ,

Internet mobile et Wibro en Corée

En Corée, 40% des abonnés à la téléphonie mobile utilisent les réseaux mobiles de troisième génération (3G) et peuvent donc se connecter à l’internet haut-débit sur leur téléphone portable. Cependant, comme ailleurs, l’ergonomie des terminaux  et le coût du service constituent des freins à la migration des usages de l’internet fixe vers le mobile. Depuis un an environ, ces usages se développent grâce à un équipement croissant en téléphones à grand écran et smartphones d’une part, et d’autre part à la généralisation de forfaits data illimités à faible coût (4 à 6 euros par mois), auxquels ont déjà souscrit 3 millions d’abonnés.

Par ailleurs, la connexion des autres terminaux mobiles, en particulier les netbooks, se fait principalement par 3G, Wifi (20 000 hotspots) et Wibro (version coréenne du Wimax). Depuis son lancement en 2006, malgré des investissements importants, le Wibro a attiré seulement 170 000 abonnés, et les opérateurs hésitent à soutenir cette technologie de crainte de cannibaliser leurs services 3G.

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique   (adresser les demandes à remy.pascal@missioneco.org)

Filed under: Web, , , , , , ,