Business in Korea

Icon

Internet, Mobile, IT and industry in Korea

Profil Samsung Electronics

Samsung Electronics est le leader mondial de l’électronique grand public. En 2009, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 120 Mds USD (+15% vs 2008) et un profit opérationnel de 10 Mds USD.

Samsung Electronics comprend la production de téléviseurs (n°1 mondial) et de téléphones mobiles (n°2 mondial) mais aussi d’ordinateurs, d’appareils photos, de semiconducteurs, de dalles LCD, d’appareils électroménagers et diverses solutions pour les professionnels.

La stratégie de la division télécoms est en particulier tournée vers les smartphones qui ont représenté 11 % des ventes de terminaux de Samsung au 3ème trimestre 2010 et vers le développement de logiciels (OS et applicatifs). Avec 7 M de terminaux équipés du système Android vendus au cours du dernier trimestre, Samsung Electronics constitue le premier partenaire de Google sur le mobile.

Pour assurer sa croissance future, Samsung Electronics a investi 7 Mds USD en recherche et développement en 2010 (+13% vs 2009). A l’heure actuelle, la division innovation mobile s’intéresse en particulier aux :

–       capteurs et matériels d’imagerie

–       dispositifs d’affichage de nouvelle génération : tactiles, 3D

–       batteries et systèmes de gestion de l’énergie

–       solutions de géolocalisation

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@ubifrance.fr)

Filed under: Mobile, Non classé, , , , , , , , , , , ,

Profil LG Electronics

LG Electronics (LGE), société du 2ème conglomérat coréen LG Corp, est l’un des leaders mondiaux de l’électronique grand public. En 2009, LGE a réalisé un chiffre d’affaires de 49 Mds USD.

Le portefeuille d’activités de LGE comprend la production de téléviseurs, de téléphones mobiles, d’électroménager, de systèmes de climatisation ainsi que des solutions professionnelles (affichage commercial, moniteurs, sécurité, etc).Si en termes de ventes l’activité communications mobiles affiche un résultat bien inférieur à celle des produits de salon (TV / audio / vidéo), elle constitue en revanche le premier contributeur au résultat de la société. LGE est le troisième fabricant mondial de terminaux mobiles avec une part de marché de 9% au 3ème trimestre 2010 (28 M de terminaux) alors qu’il n’occupait que la 6ème  position en 2005. Cette progression rapide s’explique par l’amélioration significative des produits (technologie et design) et de l’image de marque du fabricant coréen au cours des dernières années.

LGE a en revanche pris du retard sur le créneau des smartphones au bénéfice de concurrents comme Apple, RIM ou HTC. Au 3ème trimestre 2010, cette gamme ne représentait que 5% des ventes de terminaux de l’industriel coréen. Cette part devrait cependant être multipliée par 3 ou 4 au cours de l’année à venir grâce à une offre de terminaux plus conséquente et une diversification des systèmes d’exploitation proposés (Windows Mobile, Androïd).

Pour rester dans la course avec ses concurrents, LGE investit largement en recherche et développement (1,6 Md USD en 2009 soit 15% de plus qu’en 2008). A l’heure actuelle, la stratégie d’innovation de la division mobile est orientée en particulier vers :

– les solutions de partage et de gestion des contenus multimédias

– les nouvelles interfaces : écrans tactiles, reconnaissance vocale, localisation, détection du mouvement

– Les technologies pour la 3D (conversion 2D-3D, stéréoscopie)

– Les solutions d’alimentation économes en énergie

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@ubifrance.fr)

Filed under: Industry, Mobile, , , , , ,

Profil SK Telecom

Sur le marché coréen de la téléphonie mobile, 49,6 M d’abonnés au 30 juin 2010, SK Telecom est l’opérateur leader avec 50% de parts de marché. En 2009, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 10 Mds USD.

SKT a forgé et maintient sa domination grâce à une gamme particulièrement attrayante de terminaux et une offre de contenus riche combinés à un marketing performant et des prix sensiblement équivalents à ceux de ses concurrents KT et LG U+.

Pour maintenir son avance, SK Telecom investit environ 200 M USD chaque année en recherche et développement interne tout en coopérant avec de nombreux partenaires coréens et étrangers qui lui permettent de proposer des solutions innovantes à ses clients.

 Actuellement, la stratégie d’innovation du groupe est orientée vers :

-les technologies de réseaux : WCDMA, HSPA+, Wibro, LTE

-les technologies de communication en champ proche : NFC, ZigBee

-les chipsets intelligents : paiement via USIM, ZigBee sur carte SD, contenus sur SIM

-l’image et la vidéo : IPTV, conversion 2D-3D, réalité augmentée

-les applications pour smartphones : SNS, LBS, jeux, outils de traduction, banque

-l’offre B2B : bureau mobile, cloud-computing, plateforme de partage d’informations.

En 2011, comme en 2010, l’entreprise investira 1,2 Md EUR dans ses infrastructures réseaux. SK Telecom prévoit notamment le lancement en Corée du réseau LTE commercial au deuxième semestre 2011. L’opérateur se tourne également vers les pays voisins : Chine, Mongolie et Vietnam.

SK Telecom s’est par ailleurs fixé comme priorité le développement de sa base d’utilisateurs de smartphones qui devrait atteindre 3 M en fin d’année contre 500 000 en janvier. L’ARPU de l’opérateur sur les smartphones est de 55 000 KRW (35 EUR) contre 35 000 KRW (23 EUR) pour les terminaux ‘’classiques’’. Dans cette gamme, l’OS Androïd devrait prendre une part prépondérante comme l’indique l’accord passé avec Google pour appliquer la facturation des applications sur la facture mensuelle de l’abonné. L’opérateur travaille également au développement de son propre OS open-source en interne.

Enfin, si sa stratégie est largement tournée vers le mobile, il ne faut pas oublier que SK Telecom est le deuxième fournisseur d’accès à l’internet fixe en Corée (23% de parts de marché) et le deuxième opérateur de lignes téléphoniques fixes (10% de parts de marché).

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@ubifrance.fr)

Filed under: Mobile, Web, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

La concurrence entre iPhone et Android dynamise le segment des smartphones en Corée

Sans revenir sur les obstacles qui ont retardé le lancement de l’iPhone en Corée, il est possible aujourd’hui de faire un premier bilan de l’introduction de cet appareil dans la péninsule. Un mois et demi après sa sortie le 28 novembre 2009, 240 000 exemplaires du téléphone d’Apple avaient été écoulés, un incontestable succès pour Apple comme pour Korea Telecom, le second opérateur mobile du pays qui bénéficie de l’exclusivité de sa distribution.

Si l’introduction de l’iPhone dans le pays fut très tardive, sa prochaine évolution (OS 4.0), pourrait être disponible en Corée dès le mois de juin, au moment attendu du lancement international. Comptant sur cette nouvelle version, KT annonce un objectif de 500 000 unités vendues d’ici fin 2010. L’iPhone, particulièrement apprécié pour son ergonomie et son offre d’applications téléchargeables, suscite semble-t-il un regain d’intérêt pour les smartphones en Corée. De plus, il est proposé par KT à des prix variables selon les forfaits, mais globalement abordables, par exemple 80 EUR pour la version 8 Giga et un forfait moyen.

En réponse, SK Telecom, l’opérateur mobile leader, et Samsung ont revu la tarification de l’Omnia, principal concurrent de l’iPhone. La stratégie fonctionne, les ventes du smartphone de Samsung qui plafonnaient autour de 1400 unités/jour avant le lancement de l’iPhone s’approchent des 6000 unités/jour depuis début décembre. Depuis début janvier, les ventes de ce modèle dépassent même celles de l’iPhone pour un total de 300 000 exemplaires écoulés depuis son lancement, antérieur il est vrai à celui de l’iPhone.

Mais la principale riposte de SK Telecom se nomme Android. Ainsi, sur 15 smartphones programmés par SK en 2010, 13 seront équipés de l’OS open-source de Google, à commencer par le Motorola Motoroi qui sera disponible en février. Afin de ne pas passer à côté des avantages d’Android, mais aussi pour éviter une trop grande dépendance à l’iPhone, KT proposera également plusieurs modèles équipés de ce système d’exploitation. Plébiscités par les deux principaux opérateurs du pays, Android devrait logiquement équiper une majorité des smartphones commercialisés en Corée cette année.

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@dgtpe.fr)

Filed under: Mobile, , , , , , , , , , ,

Les plateformes d’applications logicielles pour terminaux mobiles en Corée du Sud

Avec 95% de la population équipée d’un téléphone portable, le marché coréen des équipements de téléphonie mobile arrive à saturation. En revanche, la démocratisation de la 3G (40% des abonnés), des forfaits data illimités à tarif réduit (trois millions d’abonnés), et l’éclosion du marché des smartphones, nourrissent une forte croissance de la demande en contenus, services et applications logicielles pour le mobile. Bien que certains services fournis par les opérateurs comme la télévision mobile personnelle par satellite (deux millions d’abonnés), la VoD (vidéo à la demande), les jeux en réseau ou le paiement mobile soient bien développés, il n’existe en revanche pas encore de place de marché pour les applications logicielles pour mobile mettant en relation directe développeurs tiers et usagers.

Alors que les grands fabricants de terminaux mobiles comme Nokia, Sony Ericsson, RIM et Palm ont déjà ou s’apprêtent à lancer leur service, les Coréens Samsung, LG et Pantech & Curitel hésitent à se lancer sur le marché domestique. En effet, le succès de ce type de plateforme dépend pour beaucoup des contenus disponibles et donc de l’intérêt des développeurs. Or nombre d’entre eux se détournent du marché local pour développer des applications en anglais destinées au marché international, où, au passage, ils rencontrent un certain succès. De plus, pour les jeux, marché principal en Corée, certains éditeurs peuvent être découragés par l’examen du Game Rating Board, commission du ministère de la Culture, qui applique une censure stricte selon l’âge de l’utilisateur.

Devançant les fabricants de terminaux, c’est SK Telecom, l’opérateur mobile leader, qui a décidé le premier de lancer sa plateforme, en test à partir de juin, puis en version commerciale en septembre 2009. A la différence d’Apple, SK proposera des applications multi-terminaux, multi-marques et multisystèmes d’exploitation. KT, son principal concurrent, pourrait suivre dans l’été. Enfin, le ministère de la culture, l’agence pour la promotion de l’industrie du logiciel (KIPA), et le fournisseur d’accès à internet Dreamline collabore au développement d’une plateforme de contenus multi-opérateurs http://www.wapool.co.kr

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@missioneco.org)

Filed under: Mobile, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Internet mobile et Wibro en Corée

En Corée, 40% des abonnés à la téléphonie mobile utilisent les réseaux mobiles de troisième génération (3G) et peuvent donc se connecter à l’internet haut-débit sur leur téléphone portable. Cependant, comme ailleurs, l’ergonomie des terminaux  et le coût du service constituent des freins à la migration des usages de l’internet fixe vers le mobile. Depuis un an environ, ces usages se développent grâce à un équipement croissant en téléphones à grand écran et smartphones d’une part, et d’autre part à la généralisation de forfaits data illimités à faible coût (4 à 6 euros par mois), auxquels ont déjà souscrit 3 millions d’abonnés.

Par ailleurs, la connexion des autres terminaux mobiles, en particulier les netbooks, se fait principalement par 3G, Wifi (20 000 hotspots) et Wibro (version coréenne du Wimax). Depuis son lancement en 2006, malgré des investissements importants, le Wibro a attiré seulement 170 000 abonnés, et les opérateurs hésitent à soutenir cette technologie de crainte de cannibaliser leurs services 3G.

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique   (adresser les demandes à remy.pascal@missioneco.org)

Filed under: Web, , , , , , ,

La présence coréenne au CTIA Wireless 2009

A l’occasion du salon CTIA Wireless, qui s’est tenu du 1er au 3 avril dernier à Las Vegas, les fabricants coréens ont une fois de plus capté l’attention. Comme chaque année, Samsung et LG ont profité de l’évènement pour présenter plusieurs nouveaux terminaux. Cette année, de plus en plus de modèles sont dotés de grands écrans tactiles, de claviers Qwerty complets, et sont compatibles 3G/HSDPA.

Samsung a présenté trois terminaux équipés de claviers Qwerty : l’Impression, qui a fait sensation avec son écran AMOLED (active-matrix organic light-emitting diode)àla luminosité exceptionnelle, le Magnet, et le Propel Pro, smartphone équipé de Windows Mobile 6.1. Côté smartphones, le N°2 mondial a également annoncé, deux modèles équipés du système d’exploitation Android de Google pour cette année, dont un dès juin dans la plupart des pays européens. Par ailleurs, Samsung enrichira son offre de contenus avec des widgets Yahoo, Google et Accuweather.com (météo) préinstallés sur plusieurs modèles. Enfin, le fabricant coréen a dévoilé le Mondi, un terminal MID (Mobile Internet Device) à usage multimédia hors-voix, équipé de Windows Mobile 6.1, d’un clavier Qwerty et compatible Wimax.

A l’instar de son grand rival Samsung, LG a exposé ses modèles à claviers Qwerty : Xenon et Neon. Le N°3 mondial a également affiché sa volonté de s’attaquer plus sérieusement au marché des smartphones en annonçant plusieurs successeurs pour l’Incite, son premier terminal du genre. Enfin, LG a profité du salon pour exposer des mobiles et un netbook permettant de recevoir la télévision mobile en standard ATSC.

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@missioneco.org)

Filed under: Mobile, , , , , , ,