Business in Korea

Icon

Internet, Mobile, IT and industry in Korea

Profil Samsung Electronics

Samsung Electronics est le leader mondial de l’électronique grand public. En 2009, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 120 Mds USD (+15% vs 2008) et un profit opérationnel de 10 Mds USD.

Samsung Electronics comprend la production de téléviseurs (n°1 mondial) et de téléphones mobiles (n°2 mondial) mais aussi d’ordinateurs, d’appareils photos, de semiconducteurs, de dalles LCD, d’appareils électroménagers et diverses solutions pour les professionnels.

La stratégie de la division télécoms est en particulier tournée vers les smartphones qui ont représenté 11 % des ventes de terminaux de Samsung au 3ème trimestre 2010 et vers le développement de logiciels (OS et applicatifs). Avec 7 M de terminaux équipés du système Android vendus au cours du dernier trimestre, Samsung Electronics constitue le premier partenaire de Google sur le mobile.

Pour assurer sa croissance future, Samsung Electronics a investi 7 Mds USD en recherche et développement en 2010 (+13% vs 2009). A l’heure actuelle, la division innovation mobile s’intéresse en particulier aux :

–       capteurs et matériels d’imagerie

–       dispositifs d’affichage de nouvelle génération : tactiles, 3D

–       batteries et systèmes de gestion de l’énergie

–       solutions de géolocalisation

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@ubifrance.fr)

Advertisements

Filed under: Mobile, Non classé, , , , , , , , , , , ,

Corée du Sud : secteurs public et privé unissent leurs efforts pour développer les logiciels pour mobiles

Les fabricants coréens de téléphones mobiles Samsung Electronics, LG Electronics et Pantech sont traditionnellement spécialisés dans la production et l’assemblage de composants matériels (hardware). Selon le ministère de l’Économie, seuls 15% des logiciels embarqués dans les terminaux fabriqués localement sont de conception coréenne. Tous secteurs d’applications confondus, la Corée ne capte que 1% du marché mondial des logiciels, bien loin de ses ambitions et bien loin de ses performances dans les terminaux mobiles, les semi-conducteurs ou les écrans.

Or avec la démocratisation des smartphones et le développement du téléchargement d’applications pour mobile, c’est de plus en plus dans le logiciel (système d’exploitation et logiciels applicatifs) que réside la valeur ajoutée. Le gouvernement l’a bien compris. Aux quelque deux milliards de dollars [USD] déjà prévus pour l’industrie du logiciel dans le budget annuel de l’Etat, s’ajouteront 870 millions d’un plan complémentaire qui vise à soutenir les petits et moyens éditeurs de logiciels embarqués et les développeurs indépendants d’applications pour smartphones.

Les fabricants de terminaux ont également prévu d’accentuer leurs investissements dans ce domaine. Le premier d’entre eux, Samsung, a annoncé que son budget dédié au développement de logiciels pour mobiles serait, cette année, supérieur aux 110 millions USD consacrés à cette activité en 2009. Autres signes de l’évolution de sa stratégie, le fabricant a ouvert une plate-forme de téléchargements d’applications sur le modèle de l’AppStore d’Apple en 2009, avant de dévoiler Bada, son nouveau système d’exploitation pour smartphone à l’occasion du dernier Mobile World Congress.

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@dgtpe.fr)

Filed under: Mobile, Web, , , , , , , ,

La robotique en Corée

La Corée est aujourd’hui le 5ème producteur mondial de robots avec 9% de part de marché. La production coréenne de robots s’est chiffrée à 740 M USD en 2008 dont 85% pour les applications industrielles et les exportations à 180 M USD. Depuis 2002, le gouvernement coréen investit chaque année 70 M USD dans la robotique. En avril 2009, le ministère de l’économie a décidé de passer à la vitesse supérieure en annonçant un investissement de 900 M USD sur 5 ans en faveur de la R&D dans ce secteur. L’objectif affiché est de devenir le 3ème producteur mondial en 2013 avec une production de 3,6 Mds USD et des exportations d’ 1 Md USD.

La Corée jouit aujourd’hui de la 3ème densité mondiale de robots industriels et professionnels (185 robots pour 10 000 employés). Avec un stock de 80 000 robots industriels en opération fin 2009 (8% des installations mondiales), la Corée compte 2 fois plus de robots en service que la France ou la Chine. Si on l’additionne au Japon, ces 2 pays représentent plus de 40% des installations mondiales. La Fédération internationale de la robotique (IFR) estime que, malgré cette forte densité, la Corée demeure l’un des pays à plus fort potentiel (avec les Etats-Unis, le Canada, le Brésil, la Chine). En effet, l’automatisation progresse particulièrement dans l’électronique, l’automobile, la sidérurgie et la plasturgie qui sont tous des secteurs très développés en Corée. Cette tendance se traduit dans les chiffres de nouvelles installations : 11 600 unités en 2008 (+28% vs 2007), le deuxième marché d’Asie. Si l’année était exceptionnelle, on estime à 9 000 unités le potentiel annuel d’installations en Corée. A titre de comparaison, il est d’environ 2000 ou 3000 unités en France.

Parmi les fabricants coréens de robots à usage industriel, on compte les filiales des chaebols : Samsung Electronics, Hyundai Heavy Industries, Doosan Mecatec mais aussi 80 PME qui travaillent en étroite collaboration avec les universités et instituts publics de recherche.

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@dgtpe.fr)

Filed under: Industry, , , , ,

La filière photovoltaïque en Corée

Depuis plusieurs années déjà la Corée développe l’énergie solaire photovoltaïque. Grâce à l’ambitieux plan prévoyant d’équiper 100 000 toits à l’horizon 2012 et un programme très incitatif de subventions en faveur des particuliers et des établissements publics, les installations PV ont connu un développement rapide au cours des 2 dernières années. Alors qu’elle n’était que de 80 MW en 2007, la capacité installée a atteint 520 MW fin 2009. Selon les scénarios, cette capacité pourrait atteindre 1,5 GW à 3 GW en 2013.

Si la demande en installations PV augmente rapidement, l’offre coréenne est également en plein boom. Alors qu’elle n’était que de 160 MW en 2007, la capacité de production de cellules PV des fabricants coréens pourrait atteindre 1,8 GW à la fin de l’année 2010 et 4,5 GW en 2012, pour l’essentiel destiné à l’export. La capacité de production de modules PV était d’environ 700 MW fin 2009 contre 200 MW en 2007.

Des entreprises coréennes sont présentes aux différents stades de la filière, depuis la production de silicone (Hankook Silicon, LG Chemical, Samsung Chemical, etc) à la fabrication de cellules PV (Hyundai Heavy Industries, LG Electronics, Shinsung, Samsung Electronics, Hanwha Chemical, STX Solar, etc) et jusqu’à l’assemblage de modules et panneaux solaires (LG Display, Samsung SDI, S-Energy, Hyundai Heavy Industries, etc).

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@dgtpe.fr)

Filed under: Industry, , , , , , , , , , , , ,