Business in Korea

Icon

Internet, Mobile, IT and industry in Korea

Le marché des véhicules d’importation en Corée

C’est en 1987 que le marché automobile coréen s’ouvre aux véhicules d’importations. Mercedes, Volkswagen et BMW sont alors les premiers constructeurs à se lancer, rapidement suivis par Peugeot, Renault, et d’autres industriels européens et américains. Il faut attendre 2002 pour que la part des véhicules importés dépasse 1% des ventes avec 16 000 véhicules immatriculés dans l’année. Les volumes vont ensuite croître régulièrement pour atteindre 61 000 unités soit 5% du marché en 2009.

Fin 2009, on compte seulement 425 000 véhicules importés en circulation pour un parc de 17 M d’automobiles. La voiture étrangère reste encore un signe de distinction sociale fort en Corée et les acheteurs portent majoritairement leur choix sur de grosses cylindrées. Ainsi, l’année dernière, 70% des ventes ont concerné des véhicules de plus de 2000 cm3. Sur les trois dernières années, les modèles les plus populaires ont été les Honda CRV et Accord 3.5, BMW 528 et Lexus ES350.

En 2009, les constructeurs européens, au premier rang desquels les Allemands, ont capté 60% du marché ; les Japonais, entrés sur le marché en 2001, 30%. Alors qu’au plus fort de leur domination, les véhicules américains comptaient pour 60% des ventes de véhicules importés, cette part n’est plus que de 10% aujourd’hui.

En Corée comme ailleurs, le secteur automobile a connu une année 2009 difficile, mais les premiers mois de l’année 2010 sont marqués par un net regain des ventes.

A moyen terme, les ventes de véhicules importés devraient continuer à croître, favorisées par la mise en œuvre attendue de l’accord de libre échange entre l’UE et la Corée. Cet accord prévoit un démantèlement des tarifs douaniers, de 8% actuellement, sous 3 ans pour les automobiles de cylindrée supérieure à 1500 cm3, et 5 ans pour les autres véhicules.

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@dgtpe.fr)

Advertisements

Filed under: Industry, , , , , , , , , , ,

Le déclin de Chrysler et General Motors profite surtout à Hyundai-Kia

Depuis 2008, l’industrie automobile américaine est en pleine restructuration. De 24% au premier semestre  2008, la part de marché additionnée de General Motors et Chrysler sur le marché américain a chuté à 20,1% sur la première moitié de l’année 2009. Dans le même temps, celle du groupe coréen Hyundai-Kia a progressé de 3,3 points à 12,1%.

Evolution des parts de marché aux Etats-Unis entre le 1er semestre 2008 et le 1er semestre 2009

clip_image002

Motor Intelligence, 2009

Cette progression est le fait d’une part de l’évolution de la demande des consommateurs américains, qui se tournent de plus en plus vers les modèles plus petits et moins gourmands en carburant proposés par les constructeurs asiatiques.

Mais cette nouvelle répartition des ventes s’explique aussi par une nette amélioration de l’image des marques coréennes Hyundai et Kia. Ces dernières ont su gagner la confiance des consommateurs américains en prouvant leur fiabilité, et en améliorant sensiblement le design et le confort de leurs véhicules : Sonata, Elantra ou encore Genesis, une berline qui a reçu de nombreux prix dont celui de voiture de l’année 2009 au salon de Detroit.

Hyundai-Kia a par ailleurs enregistré une belle progression sur les marchés européens et asiatiques pour devenir, au 1er semestre 2009, le 4ème constructeur mondial derrière Toyota, General Motors et Volkswagen, et devant Ford et PSA, avec 2,15 millions de véhicules vendus selon Automotive News Data Center (à noter : Renault et Nissan sont considérés comme 2 entités distinctes dans ce classement).

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@dgtpe.fr)

Filed under: Industry, , , , , ,