Business in Korea

Icon

Internet, Mobile, IT and industry in Korea

Le déclin de Chrysler et General Motors profite surtout à Hyundai-Kia

Depuis 2008, l’industrie automobile américaine est en pleine restructuration. De 24% au premier semestre  2008, la part de marché additionnée de General Motors et Chrysler sur le marché américain a chuté à 20,1% sur la première moitié de l’année 2009. Dans le même temps, celle du groupe coréen Hyundai-Kia a progressé de 3,3 points à 12,1%.

Evolution des parts de marché aux Etats-Unis entre le 1er semestre 2008 et le 1er semestre 2009

clip_image002

Motor Intelligence, 2009

Cette progression est le fait d’une part de l’évolution de la demande des consommateurs américains, qui se tournent de plus en plus vers les modèles plus petits et moins gourmands en carburant proposés par les constructeurs asiatiques.

Mais cette nouvelle répartition des ventes s’explique aussi par une nette amélioration de l’image des marques coréennes Hyundai et Kia. Ces dernières ont su gagner la confiance des consommateurs américains en prouvant leur fiabilité, et en améliorant sensiblement le design et le confort de leurs véhicules : Sonata, Elantra ou encore Genesis, une berline qui a reçu de nombreux prix dont celui de voiture de l’année 2009 au salon de Detroit.

Hyundai-Kia a par ailleurs enregistré une belle progression sur les marchés européens et asiatiques pour devenir, au 1er semestre 2009, le 4ème constructeur mondial derrière Toyota, General Motors et Volkswagen, et devant Ford et PSA, avec 2,15 millions de véhicules vendus selon Automotive News Data Center (à noter : Renault et Nissan sont considérés comme 2 entités distinctes dans ce classement).

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@dgtpe.fr)

Filed under: Industry, , , , , ,

GM Daewoo, Ssangyong Motor : 2 constructeurs en difficulté aux destins différents

En Corée comme ailleurs, les constructeurs automobiles sont touchés par la crise. C’est en particulier le cas de deux constructeurs mineurs GM Daewoo et Ssangyong Motor, respectivement 7% et 2% du marché local dominé par Hyundai-Kia (81% des ventes au premier trimestre 2009). GM Daewoo est détenu à 72% par le géant américain General Motors qui vient de déposer le bilan le 1er juin. Ssangyong Motor, dont l’actionnaire principal est le groupe chinois SAIC, a pour sa part déposé le bilan en février dernier.

Exportations

Exportations, KAMA, 2009

ventes dom

Ventes domestiques, KAMA, 2009

Ssangyong Motor : une restructuration difficile

Actuellement sous protection judiciaire, le constructeur est en cours de restructuration et doit prouver sa viabilité avant le 15 septembre 2009. Le plan de sauvetage prévoit la suppression de 2600 postes, soit un tiers des effectifs, et nécessiterait l’injection de liquidités à hauteur de 200 millions d’USD.

Mais les mesures de licenciement sont rejetées par les puissants syndicats de l’automobile. L’entreprise, paralysée par une grève générale, a préféré fermer provisoirement son usine principale de Pyeongtaek. Pris en tenaille entre ses créanciers et les syndicats, les dirigeants ont donc peu de marge de manœuvre, ce qui compromet l’avenir de Ssangyong.

Cependant, des rumeurs lui attribuent de possibles repreneurs au Moyen-Orient où les habitudes de consommation correspondent bien à sa gamme de SUV. Ceci pourrait permettre d’éviter sa liquidation.

GM Daewoo : un actif stratégique que General Motors entends développer

Pour GM Daewoo, l’avenir est moins sombre. Si l’on en croit son PDG Michael Grimaldi, la restructuration de General Motors devrait épargner la filiale coréenne. Aucune des 4 usines implantées en Corée, ni celle du Vietnam, ne devrait être fermée ni même souffrir de licenciements. En effet, la filiale coréenne demeure l’un des actifs les plus sains du groupe, et sa plus importante base en dehors du territoire américain. En 2008, ses 17 000 employés ont contribué à 23% de la production mondiale de la compagnie.

GM Daewoo devrait même profiter de cette restructuration. Ainsi, les mesures qui viennent d’être annoncées par General Motors indiquent pour la filiale coréenne un objectif de 157 000 unités exportées vers les Etats-Unis en 2014 contre seulement 37 000 en 2008. En effet, GM Daewoo est spécialisé dans la fabrication de véhicules compacts (Matiz, Lacetti par exemple) dont la popularité est croissante sur tous les marchés.

Par ailleurs, la KDB, banque nationale coréenne, qui est l’un des principaux créanciers de GM Daewoo, pourrait accorder au constructeur un nouveau prêt de l’ordre de 800 millions d’USD en contrepartie de garanties sur le transfert de technologies et la production de modèles électriques et hybrides sur le territoire coréen.

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique   (adresser les demandes à remy.pascal@missioneco.org)

Filed under: Industry, , , , , , ,