Business in Korea

Icon

Internet, Mobile, IT and industry in Korea

Le marché des véhicules d’importation en Corée

C’est en 1987 que le marché automobile coréen s’ouvre aux véhicules d’importations. Mercedes, Volkswagen et BMW sont alors les premiers constructeurs à se lancer, rapidement suivis par Peugeot, Renault, et d’autres industriels européens et américains. Il faut attendre 2002 pour que la part des véhicules importés dépasse 1% des ventes avec 16 000 véhicules immatriculés dans l’année. Les volumes vont ensuite croître régulièrement pour atteindre 61 000 unités soit 5% du marché en 2009.

Fin 2009, on compte seulement 425 000 véhicules importés en circulation pour un parc de 17 M d’automobiles. La voiture étrangère reste encore un signe de distinction sociale fort en Corée et les acheteurs portent majoritairement leur choix sur de grosses cylindrées. Ainsi, l’année dernière, 70% des ventes ont concerné des véhicules de plus de 2000 cm3. Sur les trois dernières années, les modèles les plus populaires ont été les Honda CRV et Accord 3.5, BMW 528 et Lexus ES350.

En 2009, les constructeurs européens, au premier rang desquels les Allemands, ont capté 60% du marché ; les Japonais, entrés sur le marché en 2001, 30%. Alors qu’au plus fort de leur domination, les véhicules américains comptaient pour 60% des ventes de véhicules importés, cette part n’est plus que de 10% aujourd’hui.

En Corée comme ailleurs, le secteur automobile a connu une année 2009 difficile, mais les premiers mois de l’année 2010 sont marqués par un net regain des ventes.

A moyen terme, les ventes de véhicules importés devraient continuer à croître, favorisées par la mise en œuvre attendue de l’accord de libre échange entre l’UE et la Corée. Cet accord prévoit un démantèlement des tarifs douaniers, de 8% actuellement, sous 3 ans pour les automobiles de cylindrée supérieure à 1500 cm3, et 5 ans pour les autres véhicules.

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@dgtpe.fr)

Advertisements

Filed under: Industry, , , , , , , , , , ,

Le marché coréen des jeux vidéo en ligne et sur mobile

Les jeux vidéo occupent une place de choix dans la culture populaire coréenne. Ainsi, plus de 17 M de Coréens, soit 35% de la population, joueraient aux jeux vidéo régulièrement.

Une majorité des joueurs font le choix du jeu en ligne (12 M de joueurs uniques par mois) plutôt que sur console. Ils se connectent notamment depuis les quelques 25 000 cybercafés présents dans tout le pays. Les jeux vidéo en ligne représentent un marché en croissance d’environ 2 Mds USD (2009) où les sociétés étrangères comme Blizzard, Gameloft ou Ubisoft réussissent bien.

Les jeux pour mobiles et smartphones disposent également d’un fort potentiel de croissance. La Corée représente déjà le 3ème marché mondial du jeu sur mobile avec 15 M d’adeptes, et le développement des plateformes d’applications du type App Store, copiées par les opérateurs mobiles locaux, devrait permettre d’élargir encore la cible. Il faut cependant garder à l’esprit que la mise sur le marché est rendue difficile par la législation coréenne qui impose la validation des jeux par une commission de censure.

Côté genres, parmi les 10 jeux en ligne les plus populaires du moment en Corée, on compte 6 RPG/MMORPG (Aion: Tower of eternity, World of Warcraft, Maple Story, Lineage, Lineage 2, Dungeon and Fighter), 2 FPS (Sudden Attack, Counterstrike Online: Zombie Scenario) et 2 jeux de sport (Fifa Online 2, Freestyle). Genre à part, le jeu éducatif constitue une niche intéressante pour les éditeurs étrangers. En effet, les ménages coréens consacrent une part importante de leur budget à l’éducation des enfants mais aussi des adultes, et plébiscitent les solutions pour apprendre l’anglais.

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@dgtpe.fr)

Filed under: Mobile, Web,