Business in Korea

Icon

Internet, Mobile, IT and industry in Korea

Corée : les projets de VAL et tramways

Sur un territoire cinq fois plus petit que la France, 80% des 48 millions de Sud-Coréens vivent dans les zones urbaines. Les agglomérations coréennes souffrent d’un trafic routier saturé, de transports publics surchargés, et d’une pollution supérieure à la moyenne des pays de l’OCDE. Les besoins en transports publics urbains sont donc importants.

Les réseaux de bus, bien que largement développés, n’offrent pas de capacités suffisantes. Côté rail, six villes sont équipées d’un métro : Séoul, Busan, Daegu, Incheon, Gwangju et Daejeon. Si le développement du réseau se poursuit, comme en témoigne l’ouverture en juillet 2009 d’une neuvième ligne à Séoul exploitée par Veolia, les projets de VAL (Véhicule Automatique Léger) ou LRT (Light Rail Transit), moins lourds en infrastructures et investissements, se multiplient.

Pour le matériel roulant, la Corée souhaite réduire sa dépendance vis-à-vis des industriels étrangers, et le Korea Railroad Research Institute (KRRI) vient de présenter des rames automatiques réalisées en partenariat avec l’industriel Hyundai-Rotem. Cependant la demande est forte, et des opportunités existent pour les entreprises étrangères.

Ainsi, à partir de 2010, des rames VAL Bombardier circuleront sur la ligne Yongin-Bundang (Séoul, 18,5 km). Pour la ligne d’Uijeongbu (Séoul, 10 km) dont l’ouverture est prévue en 2011, Systra est en charge de l’ingénierie, et Siemens de la fourniture des rames VAL. Systra est également en charge de l’ingénierie de la ligne Busan-Gimhae (24 km, 2011).

D’ici à 2016, sept lignes VAL supplémentaires sont programmées pour la seule agglomération de Séoul, pour un budget total de 3,5 milliards d’EUR. On compte également 4 projets dans les villes de Busan, Daegu, Incheon et Ulsan.

clip_image002

Par ailleurs, le débat est ouvert sur différents projets de tramways à Séoul, alors que ce moyen de transport a disparu de la capitale depuis 1968. Ainsi, à l’occasion d’une conférence, Kim Kyung-chul, président de Veolia Transport Corée, a évoqué l’idée d’une cinquantaine de kilomètres de réseau sur 6 lignes dans le nord de la ville et dans les quartiers d’affaires de Yeouido et Gangnam. Des villes moyennes comme Seongnam, Jeonju et Ulsan ont également des projets de tramways à l’étude.

Enfin, dans le cadre de l’exposition internationale de Yeosu 2012, un projet pilote de tramway utilisant des batteries lithium-ion sera présenté par le KRRI et Hyundai-Rotem. Si l’essai est concluant, il sera suivi de l’installation d’une ligne de 4,2 km entre le quartier Manseong-Li de Yeosu et l’île d’Ohdong.

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@dgtpe.fr)

Advertisements

Filed under: Industry, , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: