Business in Korea

Icon

Internet, Mobile, IT and industry in Korea

GM Daewoo, Ssangyong Motor : 2 constructeurs en difficulté aux destins différents

En Corée comme ailleurs, les constructeurs automobiles sont touchés par la crise. C’est en particulier le cas de deux constructeurs mineurs GM Daewoo et Ssangyong Motor, respectivement 7% et 2% du marché local dominé par Hyundai-Kia (81% des ventes au premier trimestre 2009). GM Daewoo est détenu à 72% par le géant américain General Motors qui vient de déposer le bilan le 1er juin. Ssangyong Motor, dont l’actionnaire principal est le groupe chinois SAIC, a pour sa part déposé le bilan en février dernier.

Exportations

Exportations, KAMA, 2009

ventes dom

Ventes domestiques, KAMA, 2009

Ssangyong Motor : une restructuration difficile

Actuellement sous protection judiciaire, le constructeur est en cours de restructuration et doit prouver sa viabilité avant le 15 septembre 2009. Le plan de sauvetage prévoit la suppression de 2600 postes, soit un tiers des effectifs, et nécessiterait l’injection de liquidités à hauteur de 200 millions d’USD.

Mais les mesures de licenciement sont rejetées par les puissants syndicats de l’automobile. L’entreprise, paralysée par une grève générale, a préféré fermer provisoirement son usine principale de Pyeongtaek. Pris en tenaille entre ses créanciers et les syndicats, les dirigeants ont donc peu de marge de manœuvre, ce qui compromet l’avenir de Ssangyong.

Cependant, des rumeurs lui attribuent de possibles repreneurs au Moyen-Orient où les habitudes de consommation correspondent bien à sa gamme de SUV. Ceci pourrait permettre d’éviter sa liquidation.

GM Daewoo : un actif stratégique que General Motors entends développer

Pour GM Daewoo, l’avenir est moins sombre. Si l’on en croit son PDG Michael Grimaldi, la restructuration de General Motors devrait épargner la filiale coréenne. Aucune des 4 usines implantées en Corée, ni celle du Vietnam, ne devrait être fermée ni même souffrir de licenciements. En effet, la filiale coréenne demeure l’un des actifs les plus sains du groupe, et sa plus importante base en dehors du territoire américain. En 2008, ses 17 000 employés ont contribué à 23% de la production mondiale de la compagnie.

GM Daewoo devrait même profiter de cette restructuration. Ainsi, les mesures qui viennent d’être annoncées par General Motors indiquent pour la filiale coréenne un objectif de 157 000 unités exportées vers les Etats-Unis en 2014 contre seulement 37 000 en 2008. En effet, GM Daewoo est spécialisé dans la fabrication de véhicules compacts (Matiz, Lacetti par exemple) dont la popularité est croissante sur tous les marchés.

Par ailleurs, la KDB, banque nationale coréenne, qui est l’un des principaux créanciers de GM Daewoo, pourrait accorder au constructeur un nouveau prêt de l’ordre de 800 millions d’USD en contrepartie de garanties sur le transfert de technologies et la production de modèles électriques et hybrides sur le territoire coréen.

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique   (adresser les demandes à remy.pascal@missioneco.org)

Advertisements

Filed under: Industry, , , , , , ,

Les plateformes d’applications logicielles pour terminaux mobiles en Corée du Sud

Avec 95% de la population équipée d’un téléphone portable, le marché coréen des équipements de téléphonie mobile arrive à saturation. En revanche, la démocratisation de la 3G (40% des abonnés), des forfaits data illimités à tarif réduit (trois millions d’abonnés), et l’éclosion du marché des smartphones, nourrissent une forte croissance de la demande en contenus, services et applications logicielles pour le mobile. Bien que certains services fournis par les opérateurs comme la télévision mobile personnelle par satellite (deux millions d’abonnés), la VoD (vidéo à la demande), les jeux en réseau ou le paiement mobile soient bien développés, il n’existe en revanche pas encore de place de marché pour les applications logicielles pour mobile mettant en relation directe développeurs tiers et usagers.

Alors que les grands fabricants de terminaux mobiles comme Nokia, Sony Ericsson, RIM et Palm ont déjà ou s’apprêtent à lancer leur service, les Coréens Samsung, LG et Pantech & Curitel hésitent à se lancer sur le marché domestique. En effet, le succès de ce type de plateforme dépend pour beaucoup des contenus disponibles et donc de l’intérêt des développeurs. Or nombre d’entre eux se détournent du marché local pour développer des applications en anglais destinées au marché international, où, au passage, ils rencontrent un certain succès. De plus, pour les jeux, marché principal en Corée, certains éditeurs peuvent être découragés par l’examen du Game Rating Board, commission du ministère de la Culture, qui applique une censure stricte selon l’âge de l’utilisateur.

Devançant les fabricants de terminaux, c’est SK Telecom, l’opérateur mobile leader, qui a décidé le premier de lancer sa plateforme, en test à partir de juin, puis en version commerciale en septembre 2009. A la différence d’Apple, SK proposera des applications multi-terminaux, multi-marques et multisystèmes d’exploitation. KT, son principal concurrent, pourrait suivre dans l’été. Enfin, le ministère de la culture, l’agence pour la promotion de l’industrie du logiciel (KIPA), et le fournisseur d’accès à internet Dreamline collabore au développement d’une plateforme de contenus multi-opérateurs http://www.wapool.co.kr

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique (adresser les demandes à remy.pascal@missioneco.org)

Filed under: Mobile, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Les minis et compactes gagnent du terrain en Corée du Sud

En Corée comme ailleurs, avec la crise économique, la consommation de biens durables et en particulier d’automobiles a ralenti. Cependant, toutes les catégories de véhicules ne sont pas touchées de la même façon.

Ainsi, ces derniers mois, la part de marché des minis (moins de 1000cc) et compactes (jusqu’à 1600cc) n’a cessé d’augmenter au détriment des autres gammes. Certes, cette tendance est constante depuis 2005, mais l’effet crise l’a accentuée en 2008 et début 2009. Les minis ont ainsi gagné 9 points de parts de marché entre 2007 et 2008 pour se stabiliser autour des 14% début 2009. Par ailleurs, les ventes de compactes qui avaient connu un recul de 2 points sur l’année 2008, sont fortement reparties début 2009 pour atteindre 28,5% des ventes contre 25,3% en 2007.

Aujourd’hui, pour la première fois, la combinaison de ces 2 catégories représente plus de 40% des ventes sur le marché coréen. Cette forte croissance s’est principalement répercutée sur les ventes de berlines de taille moyenne (jusqu’à 2000cc) et de véhicules tout-terrain, alors que les plus grosses berlines ont mieux résisté.

Cliché

Au premier trimestre 2009, les modèles les plus vendus ont été l’Avante et l’i30 de Hyundai, la Forte de Kia, et la Lacetti Premiere de GM-Daewoo, des véhicules d’entrée/milieu de gamme, faibles consommateurs en carburants. Avec la mise sur le marché prévue durant l’été de la nouvelle version de la SM3, son véhicule le plus compact, Renault-Samsung espère bien profiter de cette tendance.

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique   (adresser les demandes à remy.pascal@missioneco.org)

Filed under: Industry, , , , , , , ,