Business in Korea

Icon

Internet, Mobile, IT and industry in Korea

La VOIP en Corée

Les opérateurs télécoms coréens ont également mis du temps à développer les services de VOIP pour le grand public. A partir de 2004, aux côtés des services de PC-to-phone (soft phone comme Skype et USB phone), des opérateurs spécialisés ont commencé à proposer la VoIP phone-to-phone sur des terminaux spéciaux (IP Phone). Puis en 2005, les opérateurs de téléphonie fixe classique ont obtenu des licences et sont donc entrés sur le marché avec l’obligation d’utiliser un préfixe spécifique pour la numérotation (070).

Mais c’est véritablement en 2008, avec la suppression de ce préfixe, et grâce à des politiques commerciales plus agressives de la part des opérateurs que le marché a décollé. Ainsi le nombre d’abonnés a été quasiment multiplié par 4 entre mars 2008 et mars 2009, à 3 millions de ménages abonnés, soit 12% des utilisateurs de la téléphonie fixe. Avec 1,3 millions d’abonnés, contre 74 000 fin 2007, l’opérateur leader LG Dacom s’octroie aujourd’hui 43% du marché. Samsung Networks (400 000 abonnés), KT (390 000) et SK Broadband (270 000) se partagent le reste du marché avec les câblo-opérateurs qui fournissent ce service à 400 000 foyers.

De plus, l’introduction dans les mois prochains de la portabilité du numéro devrait favoriser la croissance du marché local. La VOIP domestique pourrait ainsi atteindre 5 millions d’utilisateurs fin 2009. Selon une étude Maekyung Research, à moyen terme, près de 3 abonnés coréens à la téléphonie fixe sur 5 envisagent de passer à la VOIP, pour des raisons économiques mais aussi pour profiter des services additionnels proposés par les opérateurs, comme la vidéo-téléphonie.

Par ailleurs, les opérateurs cherchent à séduire les clients professionnels dont l’ARPU est supérieur à celui des ménages. Ainsi, aux côtés des opérateurs grands publics, des prestataires comme Samsung Networks et SK Telink s’intéressent plus particulièrement à ce marché, et se démarquent en proposant des services additionnels à leurs clients : messagerie d’entreprise, communication de groupe, ou encore appels vidéo.

En termes de revenus, le cabinet d’étude IDC Korea estimait le marché coréen des services de VOIP à  261 millions d’euros en 2008, soit 71% de plus qu’en 2007, et prévoit un marché de 851 millions d’euros à l’horizon 2012.

Marché coréen de la VOIP (en millions d’euros)

Untitled3IDC Korea, décembre 2008

Copyright : Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse de la Mission Economique   (adresser les demandes à remy.pascal@missioneco.org)

Advertisements

Filed under: Web, , , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: